Institut de Mathématiques de Toulouse

 

Les enseignants-chercheurs du département GMM sont membres de l'Institut de Mathématiques de Toulouse (IMT) qui est une unité de recherche mixte du CNRS (UMR 5219). L'IMT, qui regroupe l'essentiel des activités de recherche en Mathématiques du pôle toulousain est actif dans la plupart des domaines de Mathématiques pures et appliquées. 

 

L’Institut de Mathématiques de Toulouse rassemble 240 enseignants-chercheurs et chercheurs permanents, ingénieurs, techniciens et administratifs ainsi que 120 doctorants et environ 30 post-doctorants en moyenne.

 

À sa création, l'IMT comportait 3 équipes, ESP (équipe de Statistique et Probabilités ), MIP (Mathématiques pour l’Industrie et la Physique), et Picard (mathématiques pures).

Depuis Janvier 2020, les membres du département GMM sont répartis parmi les six nouvelles équipes de l'IMT, dont les noms et thèmes clés sont les suivants.

 

Analyse

Analyse fonctionnelle
Analyse harmonique, analyse micro-locale Analyse géométrique
Calcul des variations
Inégalités fonctionnelles et transport optimal Interactions avec EDP et probabilités


Equations aux dérivées partielles

Théorie des EdP linéaires et non-linéaires Théorie du contrôle
Analyse numérique et calcul scientifique Modélisation
Interactions avec la biologie, la physique et l’industrie

Dynamique et géométrie complexe

Géométrie algébrique complexe
Systèmes dynamiques discrets, continus et symboliques Géométrie analytique complexe
Analyse complexe à plusieurs variables


Géométrie, topologie, algèbre

Géométrie différentielle
Géométrie algébrique réelle
Théorie de l’homotopie
Topologie en petite dimension
Théorie des nombres
Géométrie non-commutative
Histoire et philosophie des mathématiques

Statistique et Optimisation

Algorithmes stochastiques

Optimisation numérique, problèmes inverses
Apprentissage
Statistique mathématique
Interactions avec l’industrie, la biologie et la santé ; application au traitement d’images

Probabilités

Théorèmes limites
Processus stochastiques
Structures aléatoires de nature algébrique, combinatoire ou géométrique Matrices aléatoires
Probabilités non-commutatives
Interactions avec la biologie, la physique, la finance et l’assurance.