Présentation du départementPrésentation du département

OBJECTIFS GENERAUX 

Le Département de Génie Mathématique de l'INSA de Toulouse forme des ingénieurs mathématiciens modélisateurs ayant des aptitudes à modéliser des situations concrètes et à assister des utilisateurs sur les modèles et méthodes mathématiques utilisés. Pour cela, la formation apporte 

- une large culture en mathématiques appliquées,

- une solide maîtrise de l'outil informatique,

- une bonne formation de base dans les sciences de l'ingénieur,

 

- une bonne connaissance des techniques de communication, de

gestion et de management.

LES MOYENS

Cette formation s’appuie scientifiquement sur deux importants laboratoires associés au CNRS : Mathématiques pour l’industrie et la Physique (MIP), et le Laboratoire de Statistique et Probabilités (LSP) de l'Université Paul Sabatier de Toulouse. En outre, une collaboration est actuellement mise en place avec Sup’aero pour les enseignements de cinquième année en mathématiques financières.

Autant pour les projets que pour les TP, les étudiants ont accès 24h/24 à deux salles informatiques équipées de terminaux reliés à des ordinateurs en réseau.

LA FORMATION

Elle offre un large éventail d’outils de mathématiques appliquées, approfondit les concepts mathématiques de la modélisation dans les domaines de l'ingénieur tels que l'automatique, le traitement d'image, la physique, la mécanique des fluides et du solide, les semi-conducteurs, le data mining, la finance... Les élèves de cinquième année ont la possibilité de suivre le DEA de mathématiques appliquées cohabilité par l’INSA, l’UPS et Sup’aero.

Elle développe de solides connaissances en informatique (système UNIX, parallélisme, bases de données), ainsi que la pratique des langages de programmation (Fortran90, C, C++, JAVA...) et de logiciels scientifiques (Matlab, Splus, SAS, I-DEAS, ...).

A coté de l'enseignement traditionnel (cours, travaux dirigés, travaux pratiques), une place importante est accordée au travail personnel avec tutorat, et aux stages. En particulier, les élèves réalisent deux mini-projets en 3ème année, un projet en 4ème année, défini en liaison avec d'autres départements de l'INSA, et un projet industriel en 5ème année. Ils effectuent un stage industriel à l’issue de chacune des années de la formation.

RELATIONS INTERNATIONALES

Les étudiants sont encouragés à effectuer une partie de leur formation à l’étranger. Cela peut se faire à l’occasion de l’un des stages obligatoires, ou en suivant la cinquième année dans un établissement étranger.

DEBOUCHES

Les groupes industriels qui ont soutenu la formation (Aérospatiale, Alcatel Espace, CEA, CNES, ELF Aquitaine, Intelspace, Matra, P.S.A. Peugeot, Citroën, Renault, Sillogic, Simulog, Verilog, Thomson-CSF), et plus récemment les secteurs de la finance et de l'assurance, sont demandeurs d'ingénieurs GMM en recherche et développement.  

En dehors des centres de Recherche et Développement des grands groupes, des sociétés de service font de plus en plus appel à des ingénieurs-mathématiciens, et sont parfois le passage intermédiaire pour rentrer dans une grande entreprise.

La formation donne aux étudiants la possibilité de travailler aussi bien dans des bureaux d’études de grandes entreprises que dans des sociétés de service ou dans des PME. Les étudiants formés sont susceptibles d’intervenir aussi bien en amont (avant-projets, études) qu'en aval (développement, production de logiciels). Leur aptitude théorique et leur formation pratique peuvent les amener à exercer des responsabilités d’encadrement.

EFFECTIFS

Le GMM forme les ingénieurs INSA lors de leurs de la quatrième année et de la cinquième qnnée. Les promotions sont de 48 élèves répartis dans deux filières: MMN et MMS.

 

Le recrutement du Département se fait pour les trois quarts au sein des premiers cycles INSA

 

Pour en savoir plus : voir le catalogue ECTS (European Credit Transfer System) de l'INSA.